Traditional Cowboy Arts Association

 

 

TCAA

 

OWNBEYPHOTOGRAPHY

 

La traditional Cowboy Arts Association est née d'un regroupement d’artisans western au printemps de 1998. Ce groupe d'élites composé de selliers (saddlemakers), de fabriquant d’éperons et de mors (bit and spurs makers), d’orfèvres (Silversmith) et les tresseurs de cuir cru (rawhide braiders) ont trouvé une cause commune dans la nécessité d'attirer les futures générations à venir vers ces 4 disciplines et à aider le public à comprendre et apprécier le niveau de qualité et de finesse de l’artisanat.

 

 

Le National Cowboys and Western Héritage Museum d’Oklahoma City, Ok, dont la mission est un complément idéal du but de la TCAA, a accepté d'accueillir une exposition et une vente annuelle; cet évènement coïncide avec la date anniversaire de l’extension du musée en septembre 1999. Depuis cette date, le Cowboy Museum accueille le show chaque année pendant le dernier weekend de septembre.

 

 

La TCAA et le Musée ont ajouté un séminaire annuel qui offre trois présentations, sur des sujets connexes du Patrimoine western ainsi que deux ateliers organisés au niveau professionnel en tant que joint-venture du musée et de la TCAA. Un programme de mentorat a été également mis en place dans les premières années, qui a jusqu'ici fourni une instruction aux artisans en herbe. Les programmes TCAA qui comprennent l'exposition et la vente, séminaires, ateliers, bourses et le mentorat sont tous destinés à la réalisation des objectifs déclarés de la TCAA, à travers un programme éducatif.

 

TCAA

 

 

La TCAA par Chuck STORMES

 

Depuis les années soixante-dix, l'idée d'une organisation d'artisans western a circulée à plusieurs reprises. Rien de pérenne n’est né de ces tentatives, probablement en raison d'un manque d'objectifs concrets qui justifieraient l’effort a fournir.

 

Au début de 1998, un petit groupe d'artisans poursuivit cette idée encore une fois. Estimant qu'ils pouvaient  identifier un certain nombre de selliers,  d’orfèvres, de fabricants de mors et d’éperons, et de braiders partageant les mêmes idées, ils mirent sur pied une réunion d'organisation qui comprenait aussi quelques non-artistes dotés d’une expertise pour accompagner ce jeune groupe pendant la constitution, la recherche du nom et la création des marques déposées.

 

Sans les efforts de Don Bellamy, Kent McCorkle, Jim Liley et d'autres, ces premiers pas importants auraient été insurmontables.

 

Lors de la réunion de création à Hayden Lake, en Idaho, au printemps de 1998, les fondateurs ont identifié trois défis majeurs qui se sont avérés être l'intérêt commun qui avait précédemment été difficile à cerner :

   - un noyau vieillissant de maîtres auxquels n’avaient pas succédés de jeunes artisans.

   - un manque de programmes d'apprentissage et de mentorat pour aider à assurer l'avenir de ces disciplines.

   - un manque de compréhension et d'appréciation des subtilités de l'artisanat parmi les membres du public et des collectionneurs.

 

A la suite de cette réunion, les 14 membres fondateurs ont fait leur cause commune de relever ce triple défi. Le coût de la création, les frais juridiques et de recherches ont été couverts par les cotisations des membres, qui ont été partagés à parts égales entre les fondateurs.

Comme le concept original était défini, des plans ont émergés pour créer l’encadrement d’individus prometteurs, des ateliers de groupe, et une exposition collective annuelle pour aider à faire prendre conscience des niveaux élevés de compétences qui peuvent être à risque.

 

Durant l'été 1998, un nom fut choisi – ‘’Traditional Cowboy Arts Association’’, un ensemble de règlements pris forme et une rencontre fut organisée avec le National Cowboy Hall of Fame à Oklahoma City, pour discuter de la possibilité d’une exposition collective mettant en avant le meilleur travail que ce groupe était en mesure de produire à temps pour leur première exposition/vente, dès l'automne de 1999.

 

Prévu pour coïncider avec la grande inauguration de l’extension majeure de l'espace d'exposition du musée, celle-ci a été soutenue par le conseil du musée et  a bénéficie de la foule qui s'était rassemblée pour célébrer l'expansion du musée.

 

L’inauguration de la vente d'articles très élaborés représentant des centaines d'heures d’un habile travail à la main a immédiatement attiré l'attention du public, des collectionneurs et des médias.

 

Dans les trois ans qui ont suivi, l'exposition annuelle TCAA est devenue un week-end d’automne événementiel accompagné d’un atelier de niveau professionnel, d’un séminaire, d’un banquet et de la vente.

 

Et le reste, comme on dit, appartient à l'histoire.

 

Chuck Stormes

Chuck Stormes, membre fondateur de la TCAA

 

 

Biographie  WLA  TCAA  Sellerie  Orfèvrerie  Galeries  Liens  Contact  Plan du site

 

Copyright © 2010 - Pedro Pedrini, All Rights Reserved